Cinq récits, cinq regards masculins sur le monde

 

une œuvre différente chaque soir

 

 

 

 


 

Me 30 janvier 20H30 L’OR de Blaise Cendrars (+ William Sabatier au bandonéon)

La merveilleuse histoire du général Johann August Suter

…San Francisco. La Californie. Suter! Ces trois noms faisaient leur tour du monde, on les connaissait partout,

jusque dans les villages les plus reculés. Ils réveillaient les énergies, les appétits, les illusions, l’esprit

d'aventure. De tous les points du globe partaient maintenant des solitaires, des corporations, des sectes,

des bandes vers la Terre promise, où il suffisait de se baisser pour ramasser des monceaux d’or, de perles, de diamants…

 

 Sa 2 février 20h30 NOIR AMERICAIN d'Armand Cabasson (+ Xavier Garcia aux claviers)

Le grand méchant loup - Jenny et Grapp le monstre - Loin à l’intérieur là où moi seul peut aller

… Il est dix heures du matin, l'heure de la diffusion musicale. J'en ai marre de leur musique classique

 Et allez ! Beethoven! Encore Beethoven ! Ils me passent du Beethoven pendant des heures.

Cela fait partie du RPBR. Le RPBR est supposé aider les assassins à se débarrasser de leurs pulsions criminelles.

L’idée est si simple qu'elle en est géniale ou débile, l'avenir le dira : un mauvais environnement

crée le mauvais homme, un bon environnement le guérit. Alors on fait écouter à des criminels de la musique

« non agressive».On les empêche de regarder des films violents.On les oblige à lire la Bible à voix haute.

Au bout de plusieurs mois, c'est censé nous adoucir.Pourtant, moi, j'ai toujours envie de tuer…


 

Jeu 31 février 20H30 MARS de Fritz Zorn 

Fritz Zorn n’a écrit qu’un livre. Son autobiographie. Puis il est mort. A 32 ans.

…  S’il faut donc que je me rappelle mon enfance, je dirai tout d’abord que j’ai grandi

dans le meilleur des mondes possibles. D’après cette remarque, on comprendra tout de suite que l’affaire devait forcément mal tourner…

Ven 1er février 20H30 UN STEAK de Jack London (+ William Sabatier au bandonéon)

…Il perçut le danger et chercha à agir; mais son bras semblait lesté de cinquante kilos de plomb

et refusait de se soulever et il tenta de le soulever avec son âme...

Di 3 février 17h VOYAGE AU BOUT DE LA NUIT de Louis-Ferdinand Céline (+ Xavier Garcia aux claviers)

…Moi d’abord la campagne, faut que je le dise tout de suite, j’ai jamais pu la sentir, je l’ai toujours trouvée triste, avec ses bourbiers qui n’en finissent pas, ses maisons où les gens n’y sont jamais et ses chemins qui ne vont nulle part. Mais quand on y ajoute la guerre en plus, c’est à pas y tenir. ..