Voyage au bout de la nuit

Louis Ferdinand Céline

Au pupitre : Laurent Vercelletto

 

Musique électronique : Xavier Garcia

Aux ombres & lumières : Claude Couffin

…Moi d’abord la campagne, faut que je le dise tout de suite, j’ai jamais pu la sentir, je l’ai toujours trouvée triste, avec ses bourbiers qui n’en finissent pas, ses maisons où les gens n’y sont jamais et ses chemins qui ne vont nulle part. Mais quand on y ajoute la guerre en plus, c’est à pas y tenir...